Les options des outils dans Gimp

Nous allons passer en revue les options communes aux différents outils.

Outils de sélection

Les différents outils de sélection et leurs options

 

Les sept outils de sélection présentent des options communes illustrées ci-dessus.

La première option (encadrée de rouge) concerne le Mode. Il s’agit de la manière dont la sélection sera combinée à la sélection existante. La première icône, Mode Remplacer, fait que la sélection existante est remplacée par la nouvelle.

Avec la seconde (Ajouter), la nouvelle sélection est ajoutée à la celle courante. Définissez une première sélection, puis faites un clic-glisser.

Le troisième mode, Soustraire, soustrait la partie commune aux deux sélections. Définissez une première sélection, puis avec la combinaison de touches Majuscules-clic, éliminez-en une partie.

Le mode Intersection prend la partie commune comme sélection.

Le Lissage n’est pas présent dans toutes les options des outils de sélection. Il élimine l’effet marche d’escalier et agit sur les bords de la sélection.

L’option Adoucir les bords dévoile une réglette lorsqu’elle est cochée. Le Rayon règle en pixels l’importance de l’estompage des bords de la nouvelle sélection.

Sélection sans adoucir les bords et sans lissage
Sélection sans adoucir les bords et sans lissage

Sélection avec les bords adoucis
Sélection avec les bords adoucis

 

Outils de peinture

8-9_opt
Les différents outils de peinture

 

La première option, Mode, est décrite à la section  Les modes de calque et de dessin, un peu plus loin.

L’Opacité détermine la transparence. Par exemple, en utilisant le pinceau, plus l’opacité est faible plus le coup de pinceau est de couleur transparente.

La Brosse détermine le type de brosse, rien de particulier à dire. Choisissez-la selon le niveau de précision.

La réglette Taille modifie la taille de la brosse. Puis viennent les Proportions et l’Angle.

Nouveau depuis Gimp 2.8, la Dynamique de la brosse. Celle-ci est éditable en cliquant sur l’icône à droite.

Viennent ensuite les Options de dynamique. La Couleur (prélèvement dans des dégradés seulement) varie selon la pression donnée au stylet. Appliquer fluctuation : plus la valeur de la Quantité est importante, plus le trait est « dispersé » : Puis Lisser le tracé : le tracé est lissé selon la valeur de la Quantité et du Poids. Incrémentiel : quand le mode Incrémentiel est sélectionné, l’opacité de la couleur augmente à chaque fois que le pinceau est repassé au même endroit mais ne peut pas dépasser l’opacité fixée pour l’outil. Cette option est disponible dans tous les outils de peinture, à l’exception de ceux qui ont un contrôle de rapidité, qui implique automatiquement un effet d’incrémentation.

Fluctuation avec une quantité de 0 en haut et 2,5 en bas
Fluctuation avec une quantité de 0 en haut et 2,5 en bas

 

Si la case Incrémentiel est cochée, à chaque coup de pinceau (par exemple) l’intensité de la couleur augmente. Elle ne peut toutefois aller au-delà de la valeur définie dans Opacité.

Utiliser Couleur à partir du dégradé, permet de peindre avec les couleurs de premier ou d’arrière-plan : on peint à partir des tons d’un dégradé.

Peinture à partir d’un dégradé : en haut une longueur de 500 px, puis de 34 px, puis en Dents de scie et Onde triangulaire pour finir
Peinture à partir d’un dégradé : en haut une longueur de 500 px, puis de 34 px, puis en Dents de scie et Onde triangulaire pour finir

 

Les sous-options ont été détaillées à la section Le format GIF.

Outils de transformation

 Les différents outils de transformation et leurs options
Les différents outils de transformation et leurs options

 

Le champ Transformer propose trois icônes. Avec la première, la transformation est effective sur le calque où vous êtes placé. La seconde icône agit sur la sélection et la troisième sur le chemin.

Le champ Direction vous propose deux cases à cocher : Normal (en avant) et Correctif (en arrière). La direction normale pivote l’image dans le même sens que la grille. La transformation s’effectue dans l’autre sens.

Transformation normale
Transformation normale

 

 

Transformation corrective
Transformation corrective

Vous avez ensuite le choix entre différents types d’interpolation. Nous les avons abordées à la section Le format GIF. Quatre choix sont proposés, allant de la plus mauvaise à la meilleure interpolation. La première méthode n’a aucun effet sur le nombre de pixels, ceux-ci sont seulement agrandis (d’où l’effet d’escalier que nous venons d’évoquer) alors que les trois dernières méthodes d’interpolation ajoutent des pixels. Notez que la méthode Linéaire est relativement rapide, tout en produisant de bons résultats. La méthode Cubique donne d’excellents résultats, elle est la meilleure mais la plus longue en traitement, et, enfin, la méthode Sinc (Lanczos3) s’avère être de très bonne qualité.

Le champ Rognage propose un menu déroulant : Ajuster, Rogner, Rogner suivant le résultat et Rogner avec le même rapport. Ce menu est utile lorsqu’après rotation votre image devient plus grande que celle de départ. Le premier choix agrandit l’image ou le calque, le second supprime tout ce qui dépasse, le troisième découpe l’image, et enfin, le quatrième coupe en gardant les proportions. Les figures suivantes illustrent le résultat des quatre possibilités de rognage.

Le champ Aperçu dispose également d’un menu déroulant. Les choix que vous ferez sont d’ordre ergonomique et ils n’ont aucune influence sur l’image.

La réglette définit le nombre de lignes de la grille. Enfin, la dernière possibilité précise que la rotation se fera par multiples de 15 degrés.

Fermer le menu