Edition numérique et print

Formats de fichiers dans Gimp

Les formats de fichiers et leurs extensions

Nous allons aborder les formats de fichiers les plus importants.

Liste des formats et de leurs extensions

Image GIMP XCF, xcf

Bitmap X, xbm, icon, bitmap

Animation Autodesk FLIC, fli, flc

Image Windows BMP, bmp Zsoft PCX, pcx, pcc

Animation MNG, mng

Pixmap X, xpm

Art ASCII, text, txt, ansi

KISS CEL, cel

Brosse GIMP, gbr

Motif GIMP, pat

PostScript, ps

Tableau HTML, html, htm

Dump X windows, xwd (pour stocker et restaurer les images d’écran)

URI

Image Alias Pix, pix, matte, mask, alpha, als

Archive bzip, xcf.bz2, bz2, xcfbz2

Image DIGICOM, dcm, dicom

Archive gzip, xcf.gz, gz, xcfgz

Image GIF

Code souce C, c

Image JPEG, jpg , jpeg, jpe

Icns, icnns

Image BPM, bpm

Brosse GIMP (animée), gih

Image PNG, png Portable Network Graphics

Données d’image Raw

Image PNM, pnm

Icône Microsoft Windows, ico

Image PPM, ppm

Image PostScript encapsulé, eps

Image Photoshop, psd

Image compressée GIMP XJT, xjt, xjtgz, xjtbz2

Image Raster SUN, sgi rgb bw icon

Système de transport d’image flexible, fit, fits

Image TIFF, tif, tiff

XHTML coloré, xhtml

Image TarGa, tga

En-tête de code source C, h

La sauvegarde

Maintenant que vous maîtrisez Gimp, voyons à quel format enregistrer votre travail.

Si vous tentez d’enregistrer un fichier dans un autre format que XCF, par une commande du type enregistrer sous, une fenêtre apparaît.

 

Le message d’exportation
Le message d’exportation

 

Pour enregistrer à un autre format que .xcf, vous devez donc passer par le menu Fichier > Exporter.

Quelques formats à la loupe

Image GIMP XCF, xcf

Ce format préserve tous les éléments de l’image, il ne peut être ouvert qu’avec Gimp.

Le format GIF

 

Les options GIF
Les options GIF

Ce format est à garder pour des images présentant des couleurs unies et des contours bien nets. Le GIF gère la transparence, est utilisé pour les animations et fonctionne bien pour le Web, notamment parce que les fichiers conservent un petit poids.

Lorsque vous enregistrez à ce format, voici les options.

Interlace (Entrelacement) : l’affichage sur la page web sera progressif.

GIF comment (Commentaire GIF) : ne saisissez que des caractères sans accents et caractères dits spéciaux.

Pour les animations :

Loop forever (Boucle infinie) : l’animation est rejouée en continu jusqu’à ce que vous l’interrompiez.

Délai entre les images, lorsque non spécifié : si vous ne l’avez pas précisé en créant votre animation, faites-le ici.

Arrangement des images, lorsque non spécifié : vous pouvez indiquer ici la façon dont les images se superposent. Peu importe : à utiliser si tous vos calques sont opaques. Les calques écrasent ce qui est dessous. Calques cumulatifs (combine) : lors de l’affichage d’une nouvelle image du film, les précédentes ne sont pas effacées. Une image par calque (remplace) : lors de l’affichage d’une nouvelle image du film, les précédentes sont supprimées.

Le format JPG

Il faut savoir que ce format ne gère pas la transparence, pas plus que les calques. C’est un format adapté à la photographie (il donne de mauvais résultats pour les images de couleur unie). Une boîte de dialogue vous en avertit lors de l’enregistrement. Toutefois, par son système de compression, il altère les images et ainsi, il est dit « destructif ».

 La boîte de dialogue
La boîte de dialogue

La Qualité (1 à 100) est en rapport avec la taille du fichier. Réglez-la entre 85 et 95 pour d’excellents résultats. Lorsque la case Afficher l’aperçu dans la fenêtre d’image est cochée, la Taille du fichier résultant est indiquée.

Viennent ensuite les Options avancées.

Optimiser : réduit la taille du fichier en supprimant le nombre de couleurs.

Progressif : l’image s’affiche progressivement sur une page Web. Toutefois cette technique ralentit l’affichage complet de l’image.

Enregistrer les données EXIF : il faut installer la bibliothèque « libexif » sur votre système pour bénéficier de cette option. Elle conserve les données de prise de vues.

Enregistrer la vignette : une miniature est également créée.

Enregistrer les données XMP : format qui conserve les données de prise de vue.

Utilise les paramètres de qualité de l’image originale : dans certains cas, des informations sont contenues dans l’image. Elles peuvent remplacer les données standard.

Adoucissement : évite ce que l’on nomme les « artefacts », c’est-à-dire des marbrures ou des carrés, mais au détriment de la netteté.

Marqueurs de redémarrage : ils permettent de segmenter de sorte que, si le chargement sur le Web est interrompu, l’affichage reprend au marqueur suivant.

Sous-échantillonnage : nous ne percevons pas tous le spectre de couleur de la même manière. Ainsi, la compression considérera comme identiques des pixels sensiblement différents. La meilleure qualité (1×1, 1×1, 1×1) préserve les contours et les différences de couleurs, au prix d’une compression moins forte. Le fichier le plus compressé est 2×2, 1×1, 1×1, mais il altérera les couleurs.

Méthode DCT (Discrete Cosine transform) propose un menu déroulant : virgule flottante, entier (par défaut) et entier rapide. Il s’agit de la compression audio et d’images.

Vient ensuite un champ Commentaire où vous saisissez votre texte.

Lorsque vous sauvegardez un fichier JPG en JPG vous en dégradez à nouveau la qualité.

Le format PNG

Ce format est également dédié au Web et se révèle vraiment performant. En effet, sa compression est non destructive, il conserve la transparence, accepte les images indexées, en RVB ou en niveau de gris, et il fournit une indication d’ajustement du gamma.

Si quelque chose doit lui faire défaut, c’est l’absence de possibilité d’animation. Pour ajouter du mouvement au PNG, vous pouvez opter pour le format MNG, format encore en développement, mais non reconnu à l’heure actuelle par tous les navigateurs.

Les options, ici en anglais
Les options, ici en anglais

 

Dans l’ordre, vous disposez des options suivantes.

Entrelacement : même chose que pour le JPG, cette option définit un affichage progressif.

Enregistrer la couleur d’arrière-plan : les navigateurs ne gèrent que deux niveaux de transparence, ils prennent alors la couleur d’arrière-plan de la Boîte à outils, que vous aurez enregistrée en cochant cette option.

Enregistrer le gamma : conserve les informations relatives à l’écran de manière à ce que l’image s’affiche de la même façon sur un autre écran.

Enregistrer le décalage de calque : sans intérêt puisque les calques sont déjà aplatis en tenant compte du décalage.

Enregistrer la résolution : conserve la résolution de l’image, en dpi.

Enregistrer la date de création : date de la création du fichier.

Enregistrer un commentaire : ce dernier étant lisible depuis le menu Propriétés.

Enregistrer les valeurs de couleur pour les pixels transparents : les valeurs de couleurs sont enregistrées, même si les pixels sont complètement transparents.

Niveau de compression : elle est sans perte. Si votre machine est lente, vous pouvez choisir un taux inférieur à celui par défaut (9).

Enregistrer les valeurs par défaut sauvegarde vos réglages. Vous pourrez les réutiliser en cliquant sur Charger défauts.

Le format TIFF

Ce format est l’un des favoris des metteurs en pages. Il conserve un grand nombre d’éléments : calques, informations de profils de couleurs, etc.

Sept options de compression vous sont proposées.

Les options TIFF
Les options TIFF

 

Aucune : certes rapide, mais le plus volumineux en matière de poids de fichier.

LZW : utilise l’algorithme nommé « Lempel-Ziv-Welch », sans perte. Cette méthode est bonne et rapide.

Bits par paquets : Apple a introduit cette méthode lors de la création de MacPaint pour le Macintosh.

Déflation : applique un algorithme de compression sans perte, dit « Deflate ».

JPEG : la taille du fichier est réduite, mais il s’agit d’une compression destructive.

Télécopie CCITT groupe 3 et 4 : utilisé pour les fax. Ces options sont actives si l’image est en mode indexé et la palette réduite à deux couleurs.

La case Enregistrer les couleurs à partir des pixels transparents permet de sauvegarder les valeurs de couleurs, même si les pixels sont transparents.

En résumé : que choisir ?

Couleurs indexées

Les fichiers GIF sont des fichiers en couleurs indexées. Le Web apprécie ce mode étant donné la petite taille des fichiers.

Optez pour ce mode de couleurs pour le Web car le poids des fichiers en sera réduit.

Afin de passer vos fichiers en mode de couleurs indexées, déroulez le menu Image > Mode > Couleurs indexées.

Les options
Les options de couleurs indexées

 

Voici le détail des différents choix proposés dans la première section, Palette.

Générer une palette optimale : cette option génère la meilleure palette possible avec 256 couleurs par défaut. En réduire le nombre dégradera l’image.

Utiliser une palette optimisée pour le Web : emploie une palette optimisée pour Internet.

Utiliser la palette Noir et Blanc (1-bit) : cette option génère une image au trait, avec uniquement du blanc et du noir.

Utiliser une palette personnalisée : ce bouton vous permet de choisir une palette dans une liste. La Palette Web, 216 couleurs, est la palette dite restrictive pour le Web. Non recommandé car désormais il n’est plus nécessaire de se servir uniquement des couleurs web.

Si votre image contient peu de couleurs, certaines couleurs de la palette seront inutiles, vous pouvez alors cocher Enlever les couleurs non utilisées de la palette.

La seconde section de la fenêtre de dialogue, Tramage, propose deux choix. Le menu déroulant Tramage des couleurs propose quatre filtres. Le second dégrade le plus l’image (des marbrures seront visibles), le dernier la modifie le moins.

Pour le Web

Couleurs unies

GIF/PNG

Compression adaptée aux couleurs unies

Photographie

JPG

Veillez à la compression destructive

Couleur unie et photographie

GIF ou PNG

Couleurs indexées

Transparence

GIF ou PNG

Plusieurs niveaux de transparence

PNG

Animation

GIF

Pour le traitement de l’image

Format de travail conservant les calques, la transparence.

XCF et PSD

Archivage

TIFF, PSD ou JPG (mais attention à la compression)

Impression presse et magazine

EPS et TIFF

Impression sur papier photo

JPG ou TIFF

Bureau Windows

BMP